Un cadenas à la Gaillette ?

« Je vois mal la Gaillette rester fermée pendant les entraînements des joueurs. Sauf peut-être de temps en temps, avant certains matchs cruciaux. »

Le 18 juillet 2013, Gervais Martel promet le retour aux valeurs fondamentales du RC Lens. A savoir une proximité entre joueurs et supporters. De son côté, Antoine Kombouaré semble en totale adéquation avec son boss : « L’ouverture des entraînements au public me semble tout à fait normale. » Superbe impression de revenir 15 ans en arrière, ou Tassette vivait au rythme des séances quotidiennes artésiennes. Las…

Depuis ? Le changement est notoire, en effet. On est passé à une fermeture continuelle. Circulez, il n’y a rien à voir. En pleine saison, le public lensois n’a qu’une fenêtre de tir pour observer ses protégés. Le mercredi ou le jeudi. Et encore, quand le technicien concocte un vrai entraînement. Rarissime. Dans 90% du temps, il s’agit d’un tennis-ballon, d’un cérémonial parfaitement orchestré où chaque joueur vient saluer les fans derrière la barrière. Spontanéité absente.

En fait, Xavier Thuilot, le directeur général adjoint du Racing, avait annoncé la couleur à l’automne 2013. Lui, au moins, ne faisait pas dans le populisme : « On ne peut pas imaginer entrer dans le lieu de travail d’une entreprise. C’est délicat car je sais que vous en attendez toujours plus. C’est votre passion qui vous anime. Je pense que l’on n’ouvrira pas plus. » On n’ouvrira même plus.

Depuis la reprise de l’entraînement fin juin, pas une séance n’a été visible du public. Pas une ! Cette méthode est unique dans l’antichambre du football français. Comme lorsqu’une entité se croit plus belle qu’elle ne l’est. S’agit-il d’une ruse pour essayer pléthore de joueurs ? Sûrement. Pourquoi le cacher si longtemps alors que d’autres écuries n’hésitent pas à le relayer ? Ou alors est-ce un moyen de maintenir à distance le mécontentement des fans les plus virulents. Mais là, pas d’inquiétude, ça pètera en amical, en championnat, devant les caméras. Le pire ? Que ce public, en majorité, ne prenne pas conscience qu’il est pris pour un âne. Juste bon à cracher au bassinet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :