J14 – « Ça manque de tueurs dans cette équipe ! »

Le Racing se déplace demain à l’Abbé Deschamps, stade mythique d’un club qui a un riche passé derrière lui, mais un quotidien peu rayonnant. (Ça te rappelle un autre club ?) Autant de points communs qui relient notre belle région avec celle possédant le plus haut taux de serial-killers de France : la Bourgogne. Pour préparer ce match qui s’annonce tendu comme une crampe, Tonton Friedrich est parti interviewer l’un des twittos les plus influents de ces 30 dernières années : @Guy_Moux.


BM : Salut Guy ! C’est un plaisir que tu puisses nous accorder un petit article sur Bollaert Mécanique. Et bien tiens, si tu nous en disais un peu plus sur toi ?

Guy : Salut Tonton Friedrich. Guy Moux, pas encore la trentaine, jeune et beau garçon presque marié (désolé pour les nombreuses prétendantes) qui raconte beaucoup de conneries sur twitter et essaie de soigner les animaux aussi bien que je peux le reste du temps. Tenancier de l’AJA Académie sur le site Hors Jeu pendant quelques temps. La L2 faisant, j’ai un peu perdu le fil.

BM : C’est une question psychiatriquement digne d’intérêt que se posent nos lecteurs : comment en arrive t-on à supporter Auxerre ?

Guy : Originaire de 50km d’Auxerre, à part aller à l’Abbé Deschamps le samedi soir, il n’y avait pas grand chose à faire. Nourri aux exploits de Martins, Vahirua, Scifo sinon… Comment tu peux résister à une si belle équipe ?

le-diner-de-cons-jacques-villeretDe la représentativité des supporters auxerrois dans le paysage culturel français.

BM : Auxerre est actuellement 9e, dans le ventre mou de notre bonne vieille Ligue 2. Le bilan est assez neutre, est-ce que tu peux nous parler un peu du début de saison de l’AJA ?

Guy : Alors c’est très compliqué de résumer cette équipe tellement elle est irrégulière. On peut aller gagner chez le leader comme perdre contre un promu à la maison. Mais çà, je crois que c’est un peu la L2 dans son ensemble. Notre force c’est notre gardien, sans hésiter (Boucher). Seul joueur qui sort vraiment du lot dans cette équipe. Nos faiblesses sont nombreuses, notamment une défense centrale un peu à la rue depuis le début de saison. Puygrenier pas loin d’être crâmé, Sefil pas au niveau L2, Houtondji sur courant alternatif et Fontaine qui s’est pété pour 6 mois à Toulouse en Coupe de la Ligue. Sinon on a aucun style de jeu défini, on joue un peu à l’arrache comme vous allez le voir.

BM : Vos plus beaux ambassadeurs ne sont plus forcément sur le terrain, mais entre les verrous. Votre style de jeu est-il à l’image de ceux qui ont fait les plus belles heures de votre département : Michel Fourniret, Emile Louis ?

Guy : Mais non justement ! Ca manque de tueurs dans cette équipe ! Il est là le problème. On a des gentils garçons mais aucun de vraiment méchant. Bon alors après ne me faites pas dire qu’il faudrait qu’ils fassent un séjour à la zonzon d’Auxerre pour s’endurcir un peu…Mais pourquoi pas… Rendons hommage à notre histoire judiciaire qui est une des plus belles de France bordel ! N’oubliez pas Jean Pierre Treiber quand même. Un auxerrois pur souche.

BM : Ah, en terme de déviances sexuelles, notre région se porte comme un charme également. Un petit avis sur Lens depuis le début de saison ?

Guy : Mes pauvres amis j’ai déjà du mal à suivre l’AJA de façon assidue donc vous parler de votre club…Vous pensez sincèrement que je vais me taper d’autres matchs de L2 que ceux de l’AJA ?

BM : Évoquons un petit peu la connection bourguigno-artésienne : l’éternel Guy Roux ? Son séjour dans la région ne nous laisse pas un souvenir des plus mémorables…

Guy : Et oui…Le pauvre est tombé dans un panier de crabes chez vous ! Je connais pas vraiment le fin mot de l’histoire mais c’était couru d’avance que ça ne le ferait pas. Roux c’est l’AJA et l’AJA c’est Roux. Là il rode encore un peu autour des terrains d’entrainement de temps en temps et il est administrateur de l’association AJA qui détient 40% du capital du club donc il reste un peu aux affaires. De toute façon jusqu’à ce qu’il bouffe les pissenlits par la racine il viendra fouiner autour de l’Abbé Deschamps. Sinon un des mecs les plus intelligents du monde du sport français. Et un gestionnaire d’homme hors pair.

rouxlensTremble, lensois.

BM : Un petit souvenir d’un affrontement entre nos deux équipes ?

Guy : Ah ben oui… Le 7-0 à Bollaert pour un des premiers matchs de la seule saison de Santini… Quel souvenir. Quand je vais trop bien je me repasse la résumé de ce match…

BM : Merci pour cette interview cher Guy, un petit pronostic pour finir ?!

Guy : En bon centriste je ne vais fâcher personne et dire 1-1.

L’équipe de Bollaert Mécanique présente ses plus sincères amitiés sportives à @Guy_Moux pour cet article, ainsi qu’à l’amicale des camarades d’Émile Louis.

Mis en capsule par Tonton Friedrich (@TontonFriedrich)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :