J17 – « Si on se maintient, on va fêter ça comme une montée »

Après avoir oublié d’aller interroger un autochtone de la plus explosive des régions de France, (promis les copains corses, on vous oublie pas pour la phase retour !) @TontonFriedrich est allé se racheter une paire de cojones et papoter avec @FloouxR, un passionné de Nîmes, une ville de France marquée par une violence prenant de nombreuses formes : occupation romaine, magouilles footballistiques et réception des finales d’Intervilles.


Bollaert Mécanique : Salut @FloouxR ! C’est un plaisir que tu puisses nous accorder un petit article sur Bollaert Mécanique. Et bien tiens, si tu nous en disais un peu plus sur toi ?

C’est avec plaisir que je répond également à vos questions ! Pour en dire un peu plus sur moi,  j’ai la vingtaine, toujours dans les études, et comme beaucoup je vis pour le football, que se soit le football européen mais aussi sud-américain.

BM : Comment en arrive t-on à supporter Nîmes ?

Depuis tout petit, j’aime le football. Mon oncle en a profité pour m’emmener voir un match aux Costières, un certain Nîmes – Châteauroux en 2001/2002 (merveilleux souvenir, couronné par une magnifique défaite 1-0 et une relégation à la fin de la saison). Depuis je porte ce club dans mon coeur, supportant fièrement le Nîmes Olympique. J’entends souvent : « pourquoi tu supportes une équipe comme ça ?.. », « t’en as pas marre de voir des chèvres jouer ? » (#PassionLigue2), et puis je me rends compte que ce sont des supporters de l’OM ou de Montpellier, et ça me fait rire.

BM : Quelles sont les rivalités historiques de votre coin d’Hexagone, justement ?

Anciennement, Marseille était le rival de Nîmes (mais je n’ai connu aucun match en dehors des matchs amicaux…). Les anciens nous racontent que ça valait le détour !

Après, notre derby c’est contre Montpellier. La demi-finale en Coupe de France en 1996 restera dans les annales et on en parle encore. Notre dernier derby qu’on a connu, c’est celui de la saison 2008/2009, avec une victoire de Nîmes, un stade en ébullition, c’était juste magique. On rêve chaque saison d’un parcours en CdF pour affronter Montpellier, raviver la flamme aux Costières et les battre encore une fois.

On avait déployé une banderole : « Nicollin, tu peux t’acheter une équipe mais pas un public », la banderole des Gladiators (les ultras nîmois, nldr) lors du derby.

BM : On est des fanatiques de 30 millions d’amis, (même si on aime pas trop les caniches), et la semaine dernière on a appris pour les « chamois » niortais. Mais vous, les crocodiles, sérieusement  ?

 L’emblème de la ville de Nîmes, c’est un crocodile attaché à un palmier.

Après la campagne d’Égypte, des légionnaires romains victorieux s’installèrent à Nîmes. Leur victoire fut symbolisée par un crocodile enchaîné à un palmier, une représentation qui a été reprise plus tard sur les pièces de monnaie frappées à Nîmes . C’est devenu ensuite l’emblème de la ville.

L’équivalent de la Lensoise aux Costières

BM : Voir le classement de Nîmes pour un lensois, c’est une certaine forme de consolation. On voit qu’on est pas le seul club « Dallas » du championnat, la mafia « Ligue 2 connection » a de beaux jours devant elle. Comment on garde la foi quand on voit un nombre de points négatif dès la 1ere journée ? 

 

La sanction est certes dure, mais on préfère partir avec 8 points de handicap qu’en National. Ça reste un magnifique défi, et je pense que si on vient à se maintenir, on va fêter ça comme une montée.
Du côté de l’extrasportif, on s’est bien fait embobiner par les discours de Conrad et co. On y croyait enfin, Gazeau (l’ancien président) passait la main, et pour nous c’était vraiment un nouveau départ.

On arrive à se maintenir sur un match nul contre Caen (Oh merde on a triché ?) et puis les soucis se sont enchaînés, on nous avait promis des joueurs qui ne sont jamais arrivés, avec des vieilles histoires de problèmes de papiers.

À part Maoulida, on est restés sur notre faim côté recrues. Maintenant, avec Perdrier et Assaf, le club peut repartir de l’avant et je pense qu’on va vivre une saison palpitante. Qu’on soit en L2 ou National l’an prochain, on pourra voir réellement les intentions de Perdrier pour le futur de notre club.

BM : Plus terre à terre maintenant, peux-tu nous parler du début de saison du Nîmes Olympique ?

Comme souvent à Nîmes, on est capable du meilleur comme du pire. (note de la rédaction : Ça ne vous rappelle rien ?) Notre début de saison n’est pas si scandaleux que ça, même si la première victoire à domicile est arrivée bien tardivement. L’effectif est meilleur que l’an dernier à mon goût, mais notre problème ça reste derrière. Michel nous sort heureusement des matchs sensationnel depuis deux saisons, mais après qu’est ce qu’on peut reprocher aux joueurs ?

Ils ont voulu relever le défi un peu surréaliste en venant ou restant à Nîmes. Ils ont du caractère, en le prouvant vendredi contre Tours (victoire 2-1 après être menés 0-1) et mardi contre Valenciennes (2-2). Nos fins de matchs sont folles, c’est sûr que t’as pas intérêt d’être cardiaque en allant aux Costières.

BM : Y a t’il des joueurs à surveiller chez les Crocos ?

Azouni fait beaucoup de bien au milieu, (note de la rédaction : même principe que dans un gang-bang) et sur les côtés ça va vite avec Cissokho et Tchenkoua (note de la rédaction : voir note précédente). Tout devant Mounié a un bon jeu de tête et on s’appuie pas mal sur ses déviations.

En ce moment Ripart est titulaire sur le côté droit, c’est un pur Nîmois, un vrai guerrier et il fait plaisir à voir jouer, j’espère qu’il sera récompensé d’un petit but à Bollaert, désolé pour vous les gars !

BM : A part la corruption de matchs, y a t’il une spécialité propre à Nîmes, en terme de bistrologie et de football ?

On a le Costières de Nîmes (avec modération, mais ça vous le savez déjà) et nos fins de matchs complètement folles. Tant que les 3 coups de sifflets n’ont pas retenti, les gars se battent comme des guerriers.

BM : Un petit avis sur Lens depuis le début de saison ?

Un peu comme Nîmes, j’ai l’impression que vous êtes capables du meilleur comme du pire, de gagner contre Nancy et d’aller faire match nul contre Ajaccio à 11 contre 9 il me semble. (Oui, il te semble bien.) Ce qui est sur c’est que vous êtes meilleurs en tribune que sur le terrain (<3), et c’est quoiqu’il arrive toujours un plaisir de vous regardez jouer. Enfin, de regarder l’ambiance dans vos tribunes.

BM : Un petit pronostic pour finir ?!

Je vois bien une victoire 2-1 de Nîmes avec un but de Ripart et de Maoulida (avec un contrôle du bras comme en 2008 sous vos couleurs), et évidemment en fin de match.

Bonne chance à vous les Lensois et allez les crocos !

Amitiés sportives à @FloouxR  pour ses précieuses infos, aux producteurs de Costières de Nîmes et bon courage aux crocos pour lundi !

Chassé avec amour par Tonton Friedrich (@TontonFriedrich)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :