J17 – A en craquer son blue jeans…

Lundi soir, en guise d’ouverture de cette dix-septième journée, les Sang et Or nous ont offert une soirée orgasmique en tout point. La machine est définitivement lancée, et nul ne semble être en mesure de l’arrêter ! Sept matchs sans défaite, un jeu léché, un gardien serein, une grève des chants en prologue pour un clapping à la fin, et surtout Pablo qui se montre décisif suite à une action (attention ça pique) collective…. La soirée fut parfaite ! Ouais,  dorénavant, on peut le dire ; le RC Lens va tout taper sur son chemin. 


« On n’a pas à s’enflammer ». OK Jojo, promis, on va se détendre.

Pour l’occasion – Lens – Nîmes un lundi soir les gars, jour de fête – BM avait choisi de faire les choses en grand ; le @TontonFriedrich était en immersion avec quelques clampins en Marek, pendant que @R_Direktor se paluchait doucettement la verge dans une cave humide de la métropole lilloise. Moi, j’étais au calme, avec la section Ultra . Bref, ça puait la soirée parfaite.

Le match commence alors par un florilège de banderoles ; de gros doutes s’emparent de mon esprit à la lecture des « nonchance » et autre « libertetret » affichés en gros sur les banderoles. Des fautes si grossières qu’elles auront été repérées par les plus imminents spécialistes du genre… (ndlr : j’ai vraiment hésité à en glisser une petite, histoire de rendre hommage).

L’entrée des joueurs se fait devant une Marek silencieuse, mécontente suite aux arrestations de supporters lensois à la sortie de l’avion lors du dernier déplacement à Ajaccio… ah attendez, on me souffle dans l’oreillette que les piètres performances et l’attitude de certains joueurs expliqueraient également cette grève de chant.

Certains en profitent même pour lancer des rumeurs abominables. L’angoisse est à son paroxysme…

Bref, le match commence, et SURPRISE ! Lens galère. Tu me diras, Lens – Nîmes, lundi soir, un 30 novembre, t’avais tout pour faire « all in » sur le match de merde. D’un point de vue technique, il n’y a pas grand chose à en dire en fait. Malgré une possession de balle barcelonesque, les occasions sont plutôt nîmoises. Le scénario semble écrit…

Retour aux vestiaires. Bilan : j’ai bouffé un cheeseburger et bu deux pintes #YOLO.

Deuxième mi-temps, rien de spécial. En fait, je passe la foutue majorité du temps à tweeter de la merde, avec l’extrême complicité des alcoolytes (néologisme désignant des copains de comptoir) lensois qui m’entouraient. Hashtag #EntenduAuBistro. Le match ? Très peu pour eux…

Puis vint la lumière. Comme l’avait déjà fait remarquer notre bon vieux Tnton Friedrich ; quand tu ne t’y attends pas, Lens fait la diff’ ! Une balle en profondeur de Pierrick Valdvia, pour Lalaina Zéromenjanahary, qui au cordeau centre pour… On joue la 62ème minute de jeu, et Pablo Chavarria double son compteur but de la saison (1-0, 62ème). Comme d’habitude, et en dépit de toutes les mesures prises pour assurer la sécurité des supporters – le niveau affligeant du #RCLens en fait partie – la Marek, sous la pression intenable de ses supporers, craque.

Lens est réaliste, très réaliste, bien que l’opposition de lundi soir fut l’une des plus faibles jamais recensée dans l’ère du football moderne. En dépit de quelques opportunités des Crocos, aux dents visiblement limées, c’est bel et bien le RC Lens qui va s’imposer ce soir. Rien à signaler, outre le fait que les Sang et Or continuent de grappiller des places au classement, s’approchant étrangement de la première partie de tableau. En fait, celui qui résume le mieux cette soirée « Eurosportienne », cela reste @RomainScheers

Parce qu’au final…

Ecrit par Louis de Finesse (@Louis2Finesse)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :