J18 – « Il faut absolument que l’on gagne »

Elle nous avait quand même manqué cette bonne vieille Ligue 2. Ce vendredi, on retourne au front avec ce déplacement en terres franciliennes. La « superbe prestation » de Nîmes étant encore dans tous les esprits, il faudra compter sur un avantage psychologique certain (on fait de l’ironie) avant d’aborder ce match face à un Paris FC qui n’est pas au mieux de sa forme. On compte sur vous les gars ! Parce que prendre trois points à Paris, pour nous lensois, ça va être un kiffe de plus en plus rare. 


BM : Salut Gabriel, merci à toi de nous avoir accordé de ton temps. Peux-tu te présenter rapidement, et nous expliquer ta passion pour le Paris FC ? 

Gabriel : Salut Louis, en fait j’ai 22 ans, je suis étudiant et possède également mon blog (ndlr : jourdesport.wordpress.com). Je suis originaire du 13ème arrondissement de Paris et supporte le Paris FC depuis toujours car c’est tout simplement le club le plus proche du quartier dans lequel j’ai grandi !

BM : Est-ce que tu pourrais nous faire un petit histo du Paris FC stp ?

Gabriel : Le Paris FC a été crée en 1969, à l’époque où il n’y avait plus de grand club à Paris. Peu après sa création, une fusion avec le club de Saint-Germain-en-Laye fut entreprise. Ça n’a finalement duré que quelques années. En 1972, le Paris FC et Saint-Germain-en-Laye finirent par se séparer, le  PFC continuant alors son chemin, seul. Saint-Germain-en-Laye décida de garder le nom Paris pour devenir… le Paris Saint-Germain. Dès 1972, on finit par s’exiler du côté de la porte de Montreuil, à l’est de Paris pour évoluer au stade Dejerine (ndlr : qui a été rebaptisé entretemps). Ce stade, on l’a quitté à plusieurs reprises pour évoluer à Charlety. La route vers le professionnalisme nous a de nouveau poussé en dehors de notre stade d’origine… Comme tu le sais bien, cette saison, le Paris Football Club évolue de nouveau à Charlety. Un retour qui a surtout permis au club d’attirer de nouveaux joueurs ainsi que des partenaires. Mais le stade Dejerine reste toutefois le point d’ancrage historique du club, dans lequel évolue ses équipes de jeunes et sa réserve.

BM : Vu de loin, le Paris FC semble avoir un projet de développement assez intéressant. 

Gabriel : Oui, il y a un vrai projet. Et le groupe Vinci s’est engagé en qualité de partenaire afin d’aider le club a se développer et à franchir les échelons, en nous apportant une vraie garantie financière mais surtout de la crédibilité.

BM : Pourtant, le début de saison est un peu foiré de votre côté…

Gabriel : Oui, on vit un début de saison plus que compliqué, avec notamment une seule victoire depuis le mois d’août. Depuis peu, on a  un nouveau coach en la personne de Jean-Luc Vasseur, ancien de Créteil notamment. C’est vrai que le retour au professionnalisme n’est pas une sinécure… Pour le reste, j’espère avant tout qu’on va réussir à se maintenir cette saison, puis se structurer, avec pour finalité de retrouver notre stade…

BM : Quels sont les joueurs qui sortent du lot depuis le début de la saison ? 

Gabriel : Alexis Thébaux a recueilli à plusieurs reprises les faveurs des supporters, s’illustrant largement par de nombreux arrêts et souvent décisif. Romain Grange semble aussi s’imposer dans l’équipe. Ce gars, c’est une bonne recrue. Il a l’occasion de montrer ses qualités offensives, et il nous apporte dans le jeu. Mais en dépit d’une très belle victoire contre le Havre en début de saison, l’équipe est assez friable mentalement, ce qui explique en partie les mauvais résultats actuels. Mais maintenant, il faut vite reprendre notre marche vers l’avant et cela passe par un bon résultat contre les Sang et Or ce weekend !

Grange2-1080x675

BM : Cette saison, on assiste à une colonisation de la Ligue 2 par les clubs franciliens, notamment avec la montée conjointe du Paris FC, ton club, et celle du rival, le Red Star.

Gabriel : Oui, et c’est vraiment cool. La rivalité avec le Red Star, on va dire que ça offre une autre vision du football à Paris ou de sa proche banlieue. On parle d’un vrai derby avec deux clubs situés historiquement dans deux quartiers très populaires de la ville de Paris, le Paris FC étant issu du 20ème arrondissement et le Red Star de Saint-Ouen.

BM : Quel est ton rapport avec le PSG, club phare de la région (et maintenant du pays) ?   

Gabriel : Le Paris Saint-Germain ? C’est simple, je n’ai  aucun rapport avec lui. Ce club est (et encore plus aujourd’hui) dans un autre monde. En fait, avec le plan Leproux, certains supporters sont venus garnir nos travées, mais cela représente un nombre très marginal (ndlr : même son de cloche du côté du Red Star). Mais on voit de plus en plus de jeunes, comme moi, qui s’investissent au PFC, et ceux-là n’ont aucun rapport avec le PSG.

BM : Décris-nous un peu l’ambiance de Charlety, en quelques mots, pour les supporters lensois qui ne pourront pas faire le déplacement.

Gabriel : Bah en fait, Charlety nous rend un grand service en existant, car sans ce stade, je ne sais pas où est-ce qu’on évoluerait aujourd’hui… Alors certes, il  est loin d’être parfait,  mais au-moins il a le mérite d’être situé dans le sud de Paris (ndlr : porte de Gentilly, pour les puristes). Ce n’est pas si loin de Dejerine… On sait tous que le retour à la Porte de Montreuil est impossible, alors on s’efforce à s’approprier notre nouveau stade. Il nous faudra du temps, c’est certain.

BM : Le RC Lens, outre ses supporters et le FN, cela représente quoi pour toi ? 

Gabriel : Quand je pense à votre club, j’ai le souvenir du match du titre à Lyon… J’ai vécu cette dernière journée de folie à Gerland où Lyon vous coiffe sur le poteau… J’en suis désolé haha !

BM : Et pour le match de demain, tu t’attends à quoi ?

Gabriel : Un match un peu tendu forcément vu notre situation … Le RC Lens reste sur une bonne série en championnat, mais vous avez aussi connu un début de saison difficile… avec le spectre de problèmes extra-sportifs… Je pense que ça va être un match assez fermé…

BM : Un petit prono ?

Gabriel : Victoire du Paris FC 6-0 (rires) ! Non, sérieusement, il faut absolument que l’on gagne ce match, car notre bilan depuis le début de saison est un peu maigre… je te le redis, on n’a gagné qu’une seule fois…

Un grand merci à Gabriel, et au CM du Paris FC qui a fait preuve d’un fair-play admirable en nous aidant à trouver un vrai supporter du Paris FC – pas easy easy ! 

Retranscrit par Louis de Finesse (@Louis2Finesse)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :