J3 – « Nous avons notre propre culture au Nîmes Olympique »

Sous la pression de @Le11deNimes, Bollaert Mécanique a décidé de publier l’interview d’avant-match ce vendredi après-midi. Et ce, même si les caisses de Costières ne sont pas encore arrivées à destination #BlagueEculée. Revenu des enfers, le NO s’apprête donc à recevoir le Racing lundi soir pour le compte de la troisième journée de cette nouvelle saison de Ligue Two. On a décidé de ne pas faire de blagues sur les Crocodiles Haribo dans cet article – déontologie oblige. 

Présentation d’un des clubs les plus populaires de cette Ligue 2 avec @Le11deNimes et Jean-Jacques Bourdin. 


BM – Nîmes, c’est niché entre Marseille, et son Olympique, et Montpellier, le grand rival régional. Du coup, c’est pas trop tendu pour le NO de « recruter » des supporters dans ton bled ?

@Le11deNimes : Non, c’est le supporter local qui vient à Nîmes, pas l’inverse ! C’est un contexte un peu « spécial » que le Sud en effet, beaucoup sont en même temps et supporter de l’OM et supporter du Nîmes Olympique. C’est un fait qu’on ne peut que regretter. Pour ce qui est du MHSC, il existe une rivalité liée pas uniquement au football mais qui reste tout de même « bon enfant » et sans rapport comparé à la dimension d’un OL-ASSE par exemple. À l’inverse de Marseille, il est quand même très rare d’avoir un supporter du MHSC être en même temps un du Nîmes Olympique…

Il existe quand même un noyau de supporters nîmois « purs et durs », ceux que l’on retrouve à tous les matchs. Ils sont entre 3,000 et 4,000. Pour eux, la rivalité avec Montpellier compte vraiment, et l’OM est refusé catégoriquement. Donc non, c’est peut-être un peu chauvin mais nous avons notre propre « culture » au Nîmes Olympique, on a ce qu’il faut en supporters.

BM – Le grand rival, c’est donc le MHSC. Parle-nous du rapport tumultueux que vous entretenez avec le voisin héraultais. Vous avez partagé des légendes (plus ou moins locales), comme Cyril Jeunechamp, Michel Mezy, René Girard, Laurent Blanc ou encore le King Eric Cantona ?

@Le11deNimes : Oui, même si le rapport avec le MHSC est bien moins tumultueux qu’avant, en raison notamment d’une absence de réelle rivalité sportive (le dernier match remonte à 2009). De plus, depuis quelques années, les présidents nîmois habitent dans la région montpélierraine (C. Perdrier habitait à Castries, Assaf à Mauguio, Jean-Marc Conrad habitait dans l’Hérault également), et se retrouvent même parfois en VIP à la Mosson. Ils ne prêtent guère attention à la rivalité locale. Jean-Marc Conrad avait même proposé au MHSC de prêter temporairement le Stade des Costières, c’est dire…

Nimes Olympique légendes
Les 4 Fantastiques (old school panini)

Pour parler des joueurs, Jeunechamp est en effet l’un des derniers symboles Nîmes/Montpellier. Il s’était remarqué il y a 2-3 ans avec Istres par un joli doigt d’honneur au virage nîmois. Depuis, il a été reçu par le club comme un « membre historique ». Girard fait parti de ces gars-là pour moi aussi, mais lui reste apprécié par une partie du public car il nous a coaché en Ligue 1 au début des années 1990. Mézy était lui l’idole de Jean-Bouin (ancien stade du NO) et a depuis été « racheté » par Nicollin sans scrupule. Mezy est en revanche moins apprécié à Nîmes. Il avait décidé de quitter le club il y a une vingtaine d’années, faute de crédibilité au sein du directoire nîmois. Depuis le MHSC a été champion avec Nicollin et Mezy en conseiller…

Tu me parles d’anecdotes personnelles, je n’ai jamais vécu de MHSC/NO au stade. Mais j’ai quand même vibré pendant celui de 2009, avec ce but de Jean Jacques Mandrichiiiiii, la légende. Besogneux au possible, excellent vendangeur – logique vue la région – mais à jamais bourreau d’une équipe qui finira tout de même par monter en Ligue 1 à la fin de la saison… Lensois, regarde les vidéos et écoute ce bruit au moment du but !

BM – Le club, qui a un long passé en D1, a beaucoup souffert au début des années 2000, avec 6 saisons en National. Mais là, les crocos semblent avoir les dents limés, et sur une bonne dynamique depuis 2-3 saisons. Qu’est-ce qui a changé ?

@Le11deNimes : Notre « glorieuse » histoire repose sur un passé assez lointain désormais ; années 1960, 1970 voire 1996 si on parle de l’épopée en Coupe… Le début des années 2000 était très flou en effet, puis est arrivé Zoro Gazeau, qui a régné pendant près de 10 années sur le club. Sans avoir rien réalisé d’extraordinaire, il a quand même réussi à stabiliser le club chez les pros et à rétablir un centre de formation actif et agréé par la FFF. Sa gestion sportive était largement discutable et son départ était à la fin largement souhaité par la majorité des supporters. D’où l’aveuglement naïf dont on a tous fait preuve au moment de l’arrivée de Jean-Marc Conrad…

les-nimois-ont-fait-une-belle-fete-vendredi-soir-aux_1903005_667x333 midi libre
Toifilou Maoulida sans bandelette, ça donne ça (Midi Libre)

Pour ce qui est de la dynamique, oui des choses ont changé, la gestion du club est plus professionnelle depuis l’arrivée d’Assaf et de Perdrier : ça crée d’ailleurs des tensions en interne. Le groupe est composé globalement de bons gars, de mecs issus du coin et qui ont une certaine fibre Nîmes Olympique, ce qui étaient moins le cas ces dernières saisons. Blaquart apporte aussi ses qualités de technicien/formateur. Il est d’ailleurs à mes yeux le meilleur coach qu’on ait eu à Nîmes depuis longtemps.

BM – Le Nîmes Olympique, c’est un vrai club populaire, que j’aime suivre, même depuis mes lointaines contrées. Aux Costières, le stade semble se garnir au fil des saisons. J’ai en tête les images de la fin de saison dernière. Parle-nous de la passion autour du club.

@Le11deNimes : La saison dernière, ce fut un véritable exploit ! On pensait qu’on en aurait pour des années à se remettre d’une descente qui semblait inévitable, et arrive cette deuxième partie de saison fan-tas-tique. En termes d’émotions, ce maintien fut encore plus fort qu’une montée. La symbolique était énorme. Au moment de la victoire contre Lens (4-2), le maintien était quasiment acquis dans nos têtes. Les gens pleuraient de joie et de bonheur, ça se voyait dans les regards : on faisait une croix sur un an et demi de galère et surtout on se vengeait d’une sanction qu’on ne méritait pas. Dans le fond, on remercie la Ligue sans qui rien n’aurait pu être possible. C’était beau, finalement !

Pas mal de dép’ ont été réalisés la saison dernière, notamment à Dijon où 200 nîmois ont répondu présents. Les gens sont revenus au stade, l’affluence tournait à 10,000 de moyenne sur la deuxième partie de saison. Nîmes a la particularité d’avoir beaucoup de fidèles qui ne sont pas de Nîmes même (région gardoise). Il y a une réelle passion autour de ce club !

BM – Quels ont été les mouvements au niveau de l’effectif ? Il est passé où Nenad Kovacevic ?

@Le11deNimes : On a connu beaucoup de mouvements cet été ; énormément de départs notamment, près de 15 pros nous ont quitté. Pas mal de cadres se sont taillés : Mounié, qui était prêté, est retourné au MHSC (tiens, tiens !), Koura a reçu une proposition du club qu’il a refusé, et a fini par signé à Nancy, Cordoval (qui devait resigner) a eu un désaccord salarial avec Rani Assaf et est allé à Troyes, Maoulida n’a pas pu rempiler, Cissokho devrait aller en Ligue 1, plus divers départs soit en prêt soit des joueurs en fin de contrat qui n’ont pas donné satisfaction (Zarabi, Renaut, Coco, Elie, Kasparian, Guihoata, Lacourt…).

D’un point de vue renfort, on a recruté jeune. C’est la stratégie du club que de partir sur un groupe qui doit s’installer et se développer sur les deux trois prochaines saisons. Toute l’attaque est à reconstruire. On a pris Slimane Sissoko qui vient d’Angers et qui a un profil similaire à Mounié dans l’impact ; Rachid Alioui de Guingamp ; Sada Thioub qui jouait en National au CA Bastia, un jeune espoir capable de jouer sur les ailes ; Fabien Garcia, défenseur central qui vient de Sedan, intéressant sur ses premières rencontres ; puis de l’expérience avec Z. Diabaté et G. Angoula, deux latéraux « durs au mal », « solides sur l’homme » comme les travées des Costières affectionnent. Puis on a tenté un pari avec Karim Aït-Fana, ailier gauche, qui était libre depuis son départ de Montpellier (tiens, tiens, encore !) et sur lequel on fonde de gros espoirs, dans la mesure où notre côté gauche est désertique depuis le départ d’Ouss’ Cissokho…

En définitive, on a fait un mercato intéressant. Mais cela prendra quand même du temps à se mettre en place.

Nenad Kovacevic ? Il est parti depuis la saison dernière déjà, en D2 serbe il me semble. Il était apprécié ici, son style de jeu l’aidait bien pour cela, tu t’imagines bien… Pasqualetti comptait pas vraiment sur lui depuis son arrivée (il évoquait une méforme physique) et du coup, il végétait en CFA en faisant le job, sans broncher. Belle mentalité que ce Nenad !

nenad kovacevic rc lens
Le maillot Sang et Or t’allait mieux, Nenad (Objectif Gard)

BM – Cette saison, vous avez eu la bonne idée de ne plus exporter votre pinard, ce qui vous permet de commencer la saison comme tout le monde. Au final, t’es confiant ? Quels sont les objectifs fixés par le club ? Qui sont les cadres de l’effectif ?

@Le11deNimes : Non et d’ailleurs les blagues de mauvais goût sur le vin nîmois ne sont plus à la mode cher ami (rires).

L’objectif, « n’est pas les 3 points » mais le maintien, encore une fois car comme je te l’ai dit, on a connu beaucoup de changements dans l’effectif. Le mot d’ordre sera la stabilité en priant pour un petit parcours (c’est déjà grillé pour la Coupe de la Ligue…) en coupe.

Pour les cadres, je ne sais pas vraiment si il y en a, hormis Féthi Harek qui a une vraie expérience et un rôle important dans le vestiaire. Angoula pourra éventuellement tenir ce rôle dans la saison. Les cadres sportifs sont Michel en effet, enfin si il nous la fait pas à l’envers avant fin août. Savanier (ex-MHSC) est le boss du milieu. Ripart pourrait définitivement s’imposer cette saison, mais à lui de confirmer. Le garçon a une bonne mentalité, comme Mathieu d’ailleurs, donc on n’a que très peu de doutes ! Je suis donc plutôt confiant, en sachant que la saison sera longue et beaucoup plus ennuyeuse que la précédente. Mais au Nîmes Olympique, rien ne se passe jamais vraiment comme prévu… Méfiance donc !

BM – Tu savais que ton coach était le frère de l’évêque d’Orléans ?

@Le11deNimes : Oui… j’ai même été l’un des premiers à le savoir, il existe Monseigneur Blaquart à Orléans, c’est exact. Mais depuis mai, il existe aussi Monseigneur Blaquart de Nîmes, sachez-le ! Son autre frère est DTN de la Fédé je crois. Définitivement une famille de génie.

Nimes Olympique RC Lens
Monseigneur Blaquart de Nîmes (Pkfoot)

BM – Tu te rappelles de Lamine Sakho ?

@Le11deNimes : Je me souviens de Lamine Sakho…oui et non. Jamais vu joué, trop jeune pour ça, mais il était de l’aventure en Coupe de France 1996 il me semble. Puis, il était parti pour « percer » à Lens. Très bon joueur sur Football Manager 2001/2002, voilà mes souvenirs de Lamine Sakho !

BM – Ça fait quoi de supporter le même club que Jean-Jacques Bourdin ?

@Le11deNimes : Ça fait plaisir d’être supporté par notre Jean-Jacques national ! Un jour, le Twitter du NO avait carrément tweeté (c’était une autre époque, pas le CM et la com’ d’aujourd’hui) : « on voudrait vous voir plus souvent au stade », en mode vous n’êtes pas un « bon » supporter… C’est un gars qu’on ne voyait pas de manière officielle avant 2014 et l’arrivée de J-M. Conrad qui l’avait nommé parrain du club. Depuis, il vient assez régulièrement au stade et on le croise souvent à la sortie du stade ! Il s’est fait berné par Conrad et donnait sa confiance (bien qu’il n’ait rien donné en retour) sans savoir ce qui se tramait. Il n’avait rien à voir avec ce qui s’est passé récemment. On le retrouve toujours avec plaisir aux Costières. Sans être le plus grand fan du personnage, c’est super cool et glamour (non, je déconne) d’être soutenu par l’Homme Libre !

BM – Bon, et on ne va pas te laisser filer sans un commentaire sur le match de lundi, petit coquin !

@Le11deNimes : Le match de lundi, je le sens plutôt serré, je t’avoue que j’ai suivi de loin le mercato lensois, mais ça me paraissait plutôt moyen quand même (Abdelrafik Gérard ?!) et puis j’ai des gros doutes sur la capacité de Casanova à faire remonter le club. Lens mérite bien mieux ! On a malheureusement pas d’autres choix que de gagner…mais je vois un match nul, un but partout, parité, pas de jaloux !


Merci à @Le11deNimes pour sa disponibilité. 

Retranscrit par Louis de Finesse (@Louis2Finesse).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :