CdF – « Quand on réussit à faire rentrer des pétards en Marek… »

L’année 2017 devait commencer par la réception du FC Metz. On t’avait manqué, hein avoue-le. Allez, nous aussi on te kiffe. Et pour te montrer notre amour, ô fidèle lecteur de BM, on t’a préparé – avec les collègues de @GrenatFactory – un petit avant-match comme tu les aimes tant.


BM : On nous avait annoncé ta création en soum soum il y a quelques mois. Je crois que Grenat Factory est le meilleur correspondant possible pour aborder ce qui sera le Grand Choc du Nord-Est de la France de dimanche. Tu peux te présenter ?

GF : Grenat Factory c’est un collectif de twittos messins qui a essayé de monter un blog sur son club, on y retrouve Vinou la star, Markhy l’usurpateur, Pan l’ancien, Rémi le rookie, Rostou le roux, Cappie le Papa, Valou le trollmaster ou le gros selon twitter, Gans le webmaster, Yoan le psy et Spike le mec plus intéressé par le foot japonais que par Metz.

Bon, en vrai, on est trois à écrire réellement, les autres ramassent juste la YouTube Money et pecho nos daronnes.

BM : Promesse, on ne fera aucune référence aux titres de 1998 et 1999, période révolue à bien des égards pour nos deux clubs. D’autant que l’un des derniers épisodes footballistiques qui nous lie, c’est le transfert de CB9 – Bekagol.

Valou: Le fait intéressant avec le titre de 99, c’est que c’est mon premier déplacement. J’avais 7 ans et demi, c’était un putain de 8 mai 1999 et j’ai fait le déplacement avec mon père. On a bouffé dans un bistrot près du stade avec mon oncle qui habitait Paris mais était pour Lens, jamais pu le blairer ce type, le bistrot était plein de lensois, et c’est à ce moment là que j’ai compris que jamais je ne pourrai apprécier ce club. Surtout quand les lensois me vannaient avec mon poncho FC Metz, putain de finale.

BM : D’ailleurs, on n’a pas eu l’occasion de vraiment en reparler, mais la soirée de mai 2016, pendant laquelle vous montez dans l’ascenseur grâce un but (vs. Le Havre). T’étais Grenat jusqu’au fond de ton slip ce soir-là, non ?

Valou : J’étais grenat jusque dans votre ville surtout. On avait fait le déplacement, on était en parcage malgré l’interdiction, une petite dizaine de messins. Ça s’est plutôt mal passé, entre nos potes qui nous envoyaient des messages de mise à jour du score du Havre et notre équipe qui se chiait dans le froc (eux-aussi). Comble du spectacle, on monte, les joueurs nous repèrent et viennent célébrer en bas de la tribune, c’était cool avant que des idiots nous lancent des trucs et qu’on soit encerclé par les flics. Bon au final on a réussi à s’extirper sans encombre, et on est allé attendre les joueurs derrière la tribune. Spoiler: on a plus parlé à Kombouaré qu’à un de nos joueurs.

BM : Notre site d’information de référence (on ne fait pas de pub ici) a fait part d’une victoire en amical 1-0 contre Épinal qui vous aurait remonté le moral avant de venir à Bollaert. Ça se passe comment au FC Metz en ce début d’année ? Il va bien Francis Cabrel ?

Rémi : Cette victoire face à Épinal nous fait beaucoup de bien (lol) et vient surtout confirmer l’avis de la majorité de la Factory : qu’est ce qu’on était bien en National. Y avait du foot, des jeunes du centre qui jouaient, un public assez peu nombreux mais au moins de vrais passionnés. Tout ce qu’on a perdu depuis un peu plus de 2 ans. Après un début de saison en fanfare, comme d’hab, on rechute, comme d’hab. Ça aurait pu ne même pas être désolant mais ça s’accompagne d’une nouvelle gestion absolument infâme des supporters, démarrée par les dirigeants et achevée par la LFP, avec la fermeture de la tribune Est. Et vraiment ça dégoûte. Quant au guitariste amateur qui nous sert d’entraîneur, il n’a pas changé : toujours les bonnes paroles, jamais les bons accords. Ça ne suffit malheureusement pas pour faire une bonne chanson…

BM : Emiss’R de Paix, tu assumes ?

Pan‘ : Je me permets de répondre à cette question parce que j’pense sans me tromper être le plus grand amateur de rap français de la GF. La réponse est bien entendu Non. Je trouve ça même triste de les voir invités un peu partout, même au sein du club alors qu’artistiquement c’est proche du néant. En fait, je pense qu’ils sont proches de notre niveau footballistique d’un point de vue rapologique. Ils sont passés sur MalaiseTV il me semble, qui devrait d’ailleurs diffuser également les passes en avant de Doukouré et les snaps de Georges Mandjeck pour augmenter leur audience. Ou n’importe quel journal régional du Nord Pas de Calais.

BM : Pendant cette rencontre amicale, votre jeune pépite Vincent Thim a scoré pour la première fois. Tu peux nous en parler ? Lui aussi va prendre la route Lyon – AS Roma – Juventus ?

Valou : Thill enculé. Et je suis luxembourgeois fais gaffe à ce que tu dis du crack Vince. Je ne pense pas, visiblement sa famille est plus inspirée pour prendre le chemin de l’Allemagne via le Bayern Munich et un chalet dans le Schwarzland. Ce qui me fait un peu chier avec ce joueur, c’est qu’on le fait signer dans le groupe pro à 16 ans, mais on ne le fait pas jouer, et il joue vite fait en réserve, à quoi bon ? Surtout quand tu te coltines des mecs qui savent pas faire trois passes vers l’avant, un peu de vision de jeu ça serait sympa, je milite pour qu’on le voit plus souvent, il faut qu’il fasse ses armes.

BM : Le mercato d’hiver débute. Nos soldes aussi (dans notre région, on casse les prix). Vous n’avez pas envie de nous refiler un coup de main ; genre prendre Loick Landre et/ou Abdul Ba ?

Rémi : Y a toujours moyen de s’arranger avec les Lensois. Surtout qu’à Metz on est des négociateurs pas très fins ni patients, c’est des conneries, ça sert à rien à part vendre Yéni 1,25 millions le 31 août en Championship. C’est après une très courte réflexion donc qu’on va vous proposer un full package pour vous arracher les services de votre gratte-ciel sénégalais, qui plus est une espèce très prisée chez nous, à Metz. Pour cela on vous offre Chris Phillips + John Rivierez + Georges Mandjeck. Full package car ça vous donne tout : assurance de conserver le ballon pour le premier (jamais de passes vers l’avant, trop risqué), une solidité défensive assurée pour le second (sauf quand ça fait des passes en face), et du buzz pour le troisième (vous allez l’adorer). C’est notre meilleure offre. N’écoutez pas les conneries que les gens peuvent dire sur eux. Ne lisez pas nos articles.

BM : D’ailleurs, chez nous, beaucoup s’émoustillent du possible duel entre Abdul et Cheick Diabaté #HarlemGlobeTrotters. T’es dans le même état que @EdgDayday ?

Rémi : Mais nous on adore ces joueurs ! Ils sont grands, physiques, pas très chers… Désolé Willy mais à Metz ça nous suffit amplement ! Comme l’a dit le grand Albert Cartier, on veut des joueurs qui ont les valeurs du combat, qui vont gratter les points comme nos ancêtres allaient gratter dans les mines. Donc oui, c’est forcément quelque chose qu’on attend avec impatience. Et sincèrement, après avoir vécu ce qu’on a vécu depuis deux ans et demi, de Djoriv premier relanceur à Doukouré leader technique de l’équipe, en passant par Nuno Reis milieu de terrain, Diabaté c’est presque un rayon de soleil footballistique qui vient se déposer au dessus de la ville du club à la Croix de Lorraine et briller de mille feux sur Saint-Symphorien. Vous ne pouvez pas vous rendre compte.

BM : L’Icône Ieks a également fait ses valises. Un biélorusse qui se foire en Lorraine, étrange. Le terrain semblait fertile. Il vivait à Woippy ?

Markhy : Au delà du fait que Jānis est letton, c’est intéressant de voir des non supps messins connaitre notre enfant des balkans. Peut-être vous avez des rédacs sur footballski. C’est d’autant plus rageant que c’est contre vous à St Symph qu’il a été abattu en plein vol. Premier match de la saison, 45 minutes de pure magie, de promesses, la révolution Senseball dans toutes les têtes et des caresses sur mon bouli puis une cheville brisée par vos bouchers à la N’Daw (avant que Kombouaré capte que c’était un fossoyeur). Il n’a jamais réussi à soigner ce truc et a refusé, dés lors, l’engagement sauf au kébab du coin. Merci encore pour ça et vivement l’euro à 64, à travers tout le continent pour le revoir envoyer de l’amour lors d’un Luxembourg-Lettonie légendaire de match pour la 58ème place (Luxembourg 2-1 Lettonie. Buts de Thill (le frère), Thill (l’autre frère), Ikaunieks (le frère))

BM : On n’en peut plus de ces interdictions de stade. On sait que vous êtes une race barbare au sang mêlé germano-lorraine, qui plus est au moins aussi chômeuse et consanguine que nous, mais quand même…

Valou : On n’en peut plus non plus, la dernière fois je me suis dit que c’était seulement notre seconde interdiction de déplacement de la saison, mais en fait j’ai calé que quasi tous nos « matchs à risque » selon la LFP, « matchs folklore » selon moi, étaient en deuxième partie de saison. Mais la pire interdiction sera celle de ne pas se déplacer à Strasbourg en barrages en mai prochain, alors qu’elle sera totalement infondée vu qu’on les a pas joué depuis 7 ans.

BM : Les pétards c’est une tradition bien germanique. Mais pourquoi diable avoir fait ça bordel ? Parce nous en Marek quand on réussit à faire rentrer des pétards, on les fume jusqu’à ne plus comprendre les victoires…

Rostou : On préfère fumer nos adversaires.

Vinou : La horda a justement la même philosophie concernant les pétards, donc c’est complètement aberrant de toutes parts de les associer avec cette histoire.

BM : On dirait que c’est un petit kiffe local que de foutre son club dans la merde (cf. point retiré suite aux insultes racistes envers Ouaddou).

Valou : En fait, notre but ultime, c’est de gagner le championnat des pelouses, le sportif on s’en balance. Donc on essaye de perdre le plus de points possible histoire que nos joueurs jettent l’éponge et qu’ils n’abîment pas leur pré. On avait très bien commencer la saison en étant devant l’intenable PSG, malheureusement on est deuxième actuellement, j’espère un ou deux mouvements au mercato pour relancer tout ça.

BM : Le FC Metz, c’est traditionnellement l’équipe B du Sénégal. Vous avez beaucoup de départs à la CAN ?

Valou : On a décidé d’envoyer une équipe complète à la CAN cette année, pour être le premier club européen à s’imposer dans cette compétition. La tâche va être ardue mais j’ai confiance en nos jeunes. En vrai, on perd 3 joueurs, 2 dont on espère qu’ils ne reviendront pas et un dont on espère qu’il reviendra avec le talent de Sadio Mané. Et il ne faut pas oublier que la CAN est le plus beau terrain de jeux pour nos recruteurs, on a un vol direct de l’aéroport régional qui va envoyer tous nos recruteurs sur place. Ah j’oubliais, on a aussi notre sélection fanion du Tchad qui participe cette année, on espère une grosse performance et que cela fasse monter en flèche le tourisme dans ce beau pays histoire d’avoir quelques dividendes.

BM : Du coup, transition sportive – t’as vu comment on est chauds – le match de dimanche, tu le vois : a) comme un match de merde sans intérêt sauf si c’est pour piner ces bolosses de lensois b) le presque match en l’honneur de Rigobert Song c) un moyen comme un autre d’alourdir le casier de Hirschberger en vue d’un licenciement, ou d) un match à gagner parce qu’on peut rêver d’aller au bout et de ainsi se faire fister en tour préliminaire d’Europa League par le HJK Helsinki ?

Valou : Réponse C. J’aime bien la coupe de France, mais on n’en a pas besoin cette année. Je préfère le maintien plutôt que de pommer un tour préliminaire contre l’Astra Giurgiu 3 jours avant le choc de Ligue 2 contre vous l’an prochain.

Allez, bonne année à vous les messins. Et passez le salam à Jojo Muller.


Interview menée par Vladimir Smicer et conclue par Anto Drobjnak.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :