Élections présidentielles : Et le Racing dans tout ça ?

 

A moins que tu ne vives sur Pluton, ou dans la Somme, tu ne peux avoir ignoré que la France vit son quinquennal évènement faisant vivre le pays tout entier. Les ventes de journaux s’envolent, la consommation de Suze dans les bars-tabac atteint des sommets, les experts expertisent à tour de bras et les sondages te sondent. Profondément.

Pour éviter que cette sonde ne soit l’adage de quelques intrusions disconvenantes dans ton fondement pourtant entraîné à des années de supportering du RCL, BM a décidé de te donner des éléments de réflexion quant au choix qui devrait t’amener, sauf si t’es mineur, étranger, élu corrompu condamné pour inéligibilité (on saurait donc que tu n’es pas encore Patrick Balkany) : Quel candidat pour le Racing club de Lens?

GM
No, he can’t

Les candidats, par soucis d’évitement des commentaires d’éventuels gros débiles pensant que certains favorisés par le système, seront déroulés par ordre alphabétique.

Aujourd’hui, BM vous présente les 5 premiers candidats.

Nathalie Arthaud.
Les investisseurs tout-pourris et les président qui exigent du rendement n’auront pas leur mot à dire avec Nathalie. Déjà parce qu’elle parle plus fort que toute la Marek, ensuite parce qu’avec elle, ce sont les petits qui ont le pouvoir.
Bernard, jardinier passe donc directeur financier, Bruno de la sécurité devient directeur sportif et Abdel, du parking VIP, directeur administratif. Blanchard est prié d’aller vérifier si les chiottes de la Lepagnot sont propres, au cas où.

Poste favori : Arrière gauche.
Schéma de jeu : un 5-4-1 qui défend les acquis du 0-0 pour lequel nos aïeuls se sont battus.
Mesure phare : La séquestration annuelle du Président du club, dont la délégation supporters, équitablement répartie par représentant de chaque tribune et d’un assistant par section à jour de cotisation, décidera du nombre d’embauches de joueurs durant le mercato.
Adaptabilité au Racing : Le bassin minier était une terre fertile de communistes. Mais Ouvriers, anciens combattants, résistants, mineurs ne sont bien plus nombreux et peu semblent encore capable de s’émouvoir pour un Chant des Partisans a capella par la fanfare de Bully les Mines. Par contre, j’aimerais bien voir une de ses causeries à la mi-temps.
Chant : Aux Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrmeeeeeeeeeeeeeeuh, chanté version chœurs de l’Armée Rouge.
Sponsor : CCCP
Potentiel lensitude : 15% chez les anciens mineurs de plus de 75 ans encore vivants.

Résultat de recherche d'images pour
L’important, c’est les trois poings.

François Asselineau.
Avec son blaze à jouer arrière latéral en National, François mène son petit bout de chemin et met tout le monde d’accord en s’appuyant sur sa connaissance des règles du jeu. Avec lui, y’a pas de tu m’niques.

Un exemple ?
Article 152 du réglement de la LFP, alinéa 6, paragraphe 4, qui stipule que « les factures de nettoyage des vestiaires des joueurs sont plafonnées à 176h par an, avec roulement par équipe de 3, elles mêmes composées d’au moins un agent serpillère assermenté niveau 2. »
Comme en 2002, M Aulas a fait évolué dans les vestiaires de Gerland 2 équipes de 4, dépassant le quota des 176h, nous demandons la victoire sur tapis vert du Lyon – Lens, et par ricochet le titre de champion de France 2001-02″.
Dans un monde de technocrate, il peut être intéressant d’élire leur boss de fin.
Poste favori : Ailier très droit
Schéma de jeu : Le 4-4-2 à plat. Efficace, sobre, classique.
Mesure phare : le Lensxit de la LFP. On créé un championnat dissident où est seul durant 5 saisons de suite. On finit d’ailleurs 1 fois champion.
Adaptabilité au Racing : Dans un club un peu light côté rigueur, qui a truandé sa dernière saison en L1, François va en baver. On attend de voir sa tête quand il va découvrir les pré-contrats et les papiers des mecs qui peuplent la Gaillette…
Chant : On n’est pas là pour chanter monsieur, mais pour gagner.
Sponsor : Mr Propre.
Potentiel lensitude : 12% maxi. Et encore, s’il est en Lepagnot.

Résultat de recherche d'images pour
Quand tu sors de la DNCG en ayant invoqué l’article 216, alinéa 21 du Code du Sport.

Jacques Cheminade.
Si t’étais sur Pluton dernièrement, tu as du y croiser Jacques. Un Jacques dont on a du mal à savoir combien ils sont dans le cerveau pour proposer dans son programme pêle-mêle des centrales nucléaires au Thorium, de faire de France 5 la chaîne des idées, sortir du franc CFA, de l’OTAN, et de la Terre.
Après, l’attelage avec Martel peut fonctionner si tant est que Jacques tienne un minimum l’alcool. On rachète le filleul de Tony Vairelles, on rappelle le Druide, avec Joel Müller et JPP en adjoints, on ressort les maillots OLA et on roule sur la L1

Poste favori : Milieu offensif poliment qualifié d' »électron libre »
Schéma de jeu : Le 2-3-1-2-1-1 qui met la berlue aux mecs d’en face.
Mesure phare : Jouer un match par saison sur la Lune pour faire du Racing le premier club véritablement extra-terrestre.
Adaptabilité au Racing : Au Racing, je ne sais pas, mais les discussions autour du nouveau plan quinquennal sur lequel planche Gervais risquent d’être grandioses.
Chant : Euch’ Gros René
Sponsor : la NASA
Potentiel lensitude : 50%. S’il tient l’alcool, on en revient toujours là…

Résultat de recherche d'images pour
Quand tu claques le premier doublé de l’histoire du foot lunaire.

Nicolas Dupont-Aignan
a.k.a « le maire d’une commune de 20 000 habitants le mieux élu », avec un score qui fleure bon la république bananière. NDA, c’est un peu une bizarrerie politique, un mec capable de fulgurances hors norme comme de navrants enfonçages de portes ouvertes. Un gars sans doute droit et honnête, adepte du bon-sens et d’un patriotisme colbertiste mais au charisme d’un bulot trop cuit. Un coup à se faire sauter dans une Opel Vectra sur le parking du Penny Prix bas.

Poste favori : Entraîneur des gardiens.
Schéma de jeu : Un 4-5-1 conservateur, avec un attaquant Français charismatique et efficace. Comme Grégory Thil.
Mesure phare : « Debout Bollaert » fait suite à « Debout la France » : le stade peut désormais accueillir 65000 personnes dans un inconfort et une promiscuité jouissifs.
Adaptabilité au Racing : Ses discours vibrant de patriotisme, de racines latines et chrétiennes (oui, on sait que c’est contradictoire, le christianisme ayant à terme achevé l’Empire Romain) risquent d’aboutir sur des conférences de presse d’anthologie mais il faut bien ça pour motiver nos défenseurs en provenance de nos colonies d’Afrique Noire.
Chant : « Dans le malheur ou la Gloire ». Chant généralement de sortie les soirs de défaite.
Sponsor : Pour ne griller aucune chance d’être opportuniste, l’équipe première changera de sponsor au gré des tendances. De « Je suis Charlie » au « Slip Français »
Potentiel lensitude : 5%, avec une pointe à 10% chez les attaquants blancs au chômage.

On oublie trop souvent de rappeler qu’Edgar Davids a pu jouer avec ses lunettes grâce à NDA, qui lui avait ouvert le chemin.

François Fillon.
Le gars est passé du statut de Père la Vertu à celui du Bernard Madoff de la Sarthe. Pourtant, FF reste solide sur ses appuis, pas le genre à se barrer au premier fumigène balancé sur le terrain ou à se laisser impressionner par des chants hostiles. Le mec peut annoncer à ses joueurs dans le plus grand des calmes qu’ils créent de la dette et que les entraînements ne seront plus payés au-delà du mercredi. Faut bien trouver des ronds quelque part pour financer le mariage de la petite. Dans les loges de Bollaert, il va sans dire.

Poste favori : Directeur aux Affaires Financières.
Schéma de jeu : Le 5-4-1 ultra-conservateur.
Mesure phare : Pour mettre fin à la gabegie ayant conduit le club dans le mur, François ne recrute que des mecs gratos et ne signe que des contrats d’un an… tout en multipliant par 200 la dette du club en délocalisant la Gaillette en Chine, « où le coût du travail est divisé par 25 ».
Adaptabilité au Racing : Si on considère le nombre de mecs des alentours s’étant fait choper le nez dans le pot de confiture, on peut penser que François sera chez nous comme un poisson dans l’eau. Reste à faire passer le fait qu’il sera le plus gros salaire du club.
Chant : Allez François, tes supporters sont là.
Sponsor : Arny’s
Potentiel lensitude : 60% chez les anciens du PS local, 75% à droite, 80% chez les plus de 75 ans. Problème : le pull sur les épaules ne fait pas très couleur locale.

Résultat de recherche d'images pour
En plus d’avoir inventé Internet, François avait créé le concept du clapping.

Le second volet est ici

Pour conclure, n’oublie pas que 100% des mecs qui ne votent pas se font mettre à la fin. Eux aussi.

@R_Direktor et le politbüro de BM.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :