J-11 : Bienvenue dans la WSE

Salut Wes,

Je peux t’appeler Wes ? Ça te va ?

Bon, salut Wes,

Je sais que ton coach ne fait que promouvoir le collectif. Tu sais peut-être que moi aussi j’aime analyser tous vos matchs sur BM et Culture Sang et Or par ce prisme, et je sais aussi qu’un club comme le nôtre n’est jamais aussi fort que quand toutes les parties prenantes qui le composent se serrent les coudes et se tapent sur l’épaule. Le foot c’est pas du golf ! Alors ok en ce moment ça se crispe un peu. Mais je n’ai pas envie de rentrer dans l’extra-sportif. J’avais surtout envie de t’écrire, Wes.

D’abord, je tiens à rendre à César ce qui appartient à Constantinople. Tu sais, comme tout adorateur du RC Lens, je fais partie de divers groupes, voire de sectes, où ça discute et où tout un chacun aime enfiler sa perruque de monarque et jouer le rôle de questeur. Qui avait raison ? Qui l’avait dit ? Et bien dans l’une d’entre-elles, il y a un membre, que j’appellerai par son nom Twitter (Bouabid Bedaine), qui nous parlait de toi depuis de nombreux mois. Avec sa petite loupiote parfois éclairante nichée dans sa cervelle souvent complexe à analyser, il avait finalement tout vu avant tout le monde.

Je vais te faire une confidence. A ce moment-là, et je plaide coupable, je t’avoue que je lui répondais un mièvre « mouais, pourquoi pas » quand il parlait de toi. Je te voyais errer à Toulouse tel un catamaran en perdition dans le triangle des Bermudes. T’étais pas loin de couler mon vieux. Et ton fulgurant come-back renforce l’admiration que je te voue. Oui, je t’ai toujours reconnu un talent certain, percussion, technique, vitesse, tu as été capable de climatiser tout le stade Bollaert d’une clinique reprise de volée lors du barrage aller lorsque tu évoluais au DFCO. Heureusement, l’équerre de Vachoux était robuste ce soir-là. Bon, son mental l’était un peu moins la semaine suivante, mais tout ça c’est du passé. On t’a fait kiffer un soir, tu as désormais une dette envers nous Wesley ! (rires). Bon, par la suite, tu es passé par des étapes difficiles qu’on ne souhaiterait pas à notre pire ennemi : faire banquette au Toulouse FC. 45 minutes en Coupe de France sur toute une saison. Tu as dû avoir le temps de cogiter. Cela a certainement été difficile pour toi. Tu es passé par le fameux karma purificateur version ballon rond. On a tous vécu des moments de cerquemanage impromptu. Et comme le disait mon grand-père, l’important n’est pas de se perdre, mais de toujours retrouver son chemin. Voire son mentor. A la croisée des destins, tu es retombé sur ton premier coach. Ton tonton qui est désormais également le nôtre.

Je vais te faire une autre confidence. Dès lors que j’ai appris, par des sources souterraines que je garderai vénalement souterraines, que tu étais sur le point de signer à Lens, je me suis réjoui au point d’en faire tomber le dernier Belvita du paquet dans mon Mug BM rempli de café. J’ai tâché le tapis que m’avait offert la belle-mère. Catastrophe. Quoi ? Tu ne sais pas ce qu’est le Mug BM ? Indice, il existe, et encore mieux, il trône fièrement dans le bureau du Coach. Bref, pour en revenir à cette belle nouvelle matinale, je me suis immédiatement dit de manière pragmatique, en me grattant le sourcil (je fais souvent ça quand je réfléchis) : « Tu ressembles à un crack, et en prime, si Franck Haise te veut, si Alou Diarra te veut, si Lilian Nalis te veut, et si en retour toi tu nous veux… Fin du débat. Bienvenue dans la mifa Sang et Or, retape toi et viens éclater des gueules avec nous ! ». C’est à peu près dans ces termes que j’ai dû raisonner à ce moment-là.

Chez nous, le ciel est plus souvent chargé de cumulus que voilé de cirrus. Mais le soleil est ailleurs. Dans nos cœurs, dans nos chœurs, et dans les schémas tactiques du coach. Franck Haise et son staff, tes coéquipiers, nous autres derrière les lignes blanches qui délimitent le terrain de jeu, nous sommes ton petrichor, cette huile naturelle qui permet aux végétaux de mieux passer les périodes de sécheresse. Tu as bien fait de choisir le RC Lens, car ensemble nous allons rattraper le temps que nous avons tous perdu. A nos échelles respectives. Car comme beaucoup de tes collègues Sang et Or, tu as énormément de talent Wes, c’est indéniable. Et en plus de savoir danser avec un ballon de foot, tu m’inspires beaucoup de sympathie.

Prends soin de toi Wes, et à très bientôt pour de nouveaux doublés.

Chaleureusement,

Signé L2F, membre de la secte évangéliste WSE (Wesley Saïd Enthusiast).

JEU MUG BM :
Le légendaire Mug BM est à gagner !
Chaque article est l’occasion pour la rédac’ de lancer un défi mot à celui qui écrit : 10 mots de cet article ont été imposés. Si tu trouves ces mots, tu peux gagner un mug.
Comment ? c’est très simple : une tentative par joueur, envoyée en DM sur le Twitter de BM @BollaertMecaniq
Et qui dit nouvelle saison dit nouvelles règles : les points gagnés se cumuleront sur la saison, chaque bonne réponse apportera un point, qui permettront aux meilleurs de gagner les challenges intermédiaires.

Le premier challenge est d’arriver à 57 points !

Alors tu veux rejoindre Franck dans la caste des mecs qui boivent leur café avec classe ?

Les 10 mots de l’article précédent étaient : Rosier, kerosene, keratique, comminatoire, combinatoire, matrice, plutonique, tecktonik, plaisance, fichtrement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :